L’anxiété post partum et nutrition

Ecrit par HealthyNutri

Avr 25, 2023

avril 25, 2023

L’anxiété post-partum et nutrition.

Quels sont les rôles de la nutrition dans l’anxiété post partum.

Découvrez dans cet article les aliments qui influence ce phénomène douloureux qui peut survenir dans un des moments les plus incroyable de votre vie.

Cet article est issu d’un ressenti personnel en ce qui concerne l’anxiété et n’est donc pas généralisé à toutes les jeunes mamans. Si je l’écris aujourd’hui, c’est pour partager des outils et des informations que j’aurais aimé connaître dans un moment de vie unique, le post-partum.

Que vous soyez enceinte, essayer de tomber enceinte, jeune maman ou papa, femme ou homme, vous avez surement déjà entendu parler de la dépression post-partum ou du babyblues. 

Mais, avez-vous déjà entendu parler de l’anxiété que l’on retrouve chez une femme qui vient d’accoucher ? 

Ce phénomène n’est pas si anodin…

En effet, quand on sait que l’anxiété résulte d’une inflammation au niveau encéphalique et que cette inflammation peut provenir de l’alimentation, ou du moins de ce que l’on ingère et/ou respire.

Qu’est-ce que l’anxiété ? 

Le Petit Robert nous dit que l’anxiété est un “état de trouble psychique causé par la crainte d’un danger.”. 

L’anxiété c’est aussi, au niveau biochimique, un déséquilibre des neurotransmetteurs.

« La sérotonine et le GABA sont les 2 principales molécules « messagères » entre les neurones (« neurotransmetteurs ») qui sont impliquées dans les états anxieux. Ce sont de fait les cibles communes des médicaments « anxiolytiques ». 

Source; https://presse.inserm.fr/les-bases-neurobiologiques-de-lanxiete-3/1479/ .

Il existe beaucoup de causes au déséquilibre de nos neurotransmetteurs, tel qu’un manque de sommeil, une mauvaise alimentation, un intestin perméable etc. 

Toute situation de stress, qu’il soit d’ordre psychique ou physique peut être à l’origine d’une forme d’anxiété. Il faut dire que l’accouchement se positionne en haut de la liste des stress physique, et psychique pour certaines, qu’une femme peut vivre…

Plusieurs études ont également révélé qu’une inflammation au niveau de la muqueuse intestinale pouvait entraîner une encéphalite, qui n’est autre qu’une réaction immunologique à une infection entraînant une inflammation du cerveau.

Comment se manifeste l’anxiété post partum ?

Concrètement, l’anxiété post-partum, c’est se réveiller plusieurs fois dans la nuit pour vérifier si son bébé respire toujours, c’est angoisser en voiture et s’accrocher à son volant quand on double un camion, c’est avoir des angoisses perpétuelles, avoir des troubles du sommeil même si bébé fait ses nuits.

C’est aussi porter son bébé, et s’imaginer le planter avec le plus grand couteau de la cuisine, se promener et s’imaginer le jeter sous les roues d’une voiture, le noyer dans sa baignoire, et j’en passe… Cette peur constante d’être un danger pour son enfant. 

Un flux d’image sombre, de « flash »…

L’anxiété post partum c’est avoir des idées noires continuellement, même quand tout va bien et ne pas oser en parler par peur d’être interné. Croire que l’on est folle. Se replier sur soi-même et s’isoler.

Vous pouvez imaginer mon soulagement quand une de mes amies a eu le courage de me parler de ses idées noires, d’en parler à son psychiatre qui lui expliqua que tout cela n’était « que » de l’anxiété. 

C’est bon, je ne suis pas folle !! Ouf.

Je ne suis pas folle, mais je refuse de me contenter de cette explication et de vivre comme ça…

Comment l’alimentation joue un rôle dans l’anxiété post partum ?

En tant que nutritionniste, il était temps pour moi de m’intéresser au bien-être de mon cerveau, il y a forcément une solution dans ma cuisine pour estomper cette anxiété.

Que ce soit un problème de microbiote, d’intestin poreux ou irritable, d’inflammation, l’alimentation joue un grand rôle dans chacun de ces problèmes.

Quels aliments préviennent l’anxiété post partum ?

Le micronutriment n°1 à consommer après une grossesse, est le DHA. Cet acide gras oméga 3, qui  se trouve dans les poissons gras, est absolument essentiel !

Premièrement pour les femmes qui allaitent, le DHA aide au développement du cerveau du bébé. Il protège et réduit les inflammations et est fondamental pour le fonctionnement du système nerveux. 

Si vous ne consommez pas de poissons, vous pouvez retrouver le DHA dans les algues et également dans les graines de lin. La plupart des vitamines de grossesse en contiennent et vous pouvez les consommer même après avoir accouché. Mais attention à l’automédication, il faut toujours demander l’avis de votre médecin ou de votre nutritionniste concernant la prise de compléments alimentaires.

Les fruits et légumes sont un vrai « coup de boost » pour votre vitalité et votre cerveau qui se nourrit de toutes ces vitamines. La vitamine C contribue à la production de neurotransmetteurs, et contribue à une bonne humeur. Elle est également essentielle à l’assimilation du fer.  

Les vitamines B que l’on retrouve dans les bananes, avocats, légumes, stimulent le cerveau et le conservent en pleine forme.

Les fibres des légumes cuits sont également un soutien à la santé de nos intestins et limitent les inflammations.

Après un accouchement et durant l’allaitement il est vraiment déconseillé de faire un régime, d’essayer de perdre du poids par tous les moyens possibles. Je dirais que c’est le moment de prendre soin de soi, de se faire plaisir, mais attention, le plaisir n’est pas là où vous l’attendez. 

Sucreries à gogo, fast Food, ou nourriture « réconfortante » sont souvent synonyme de graisse transformé et de sucre raffiné. 

Ce cocktail explosif qui nourrit l’anxiété, mais qui est ce vers quoi elle nous fait nous tourner en cas de gros « down ».

Vous l’aurez compris, tout ce qu’on aime quand « ça ne va pas » est à éviter. Sauf si pour vous, nourriture réconfortante égale bouillon d’os et foie de morue. LOL

Mes conseils pour pour une bonne alimentation pour prévenir l’anxiété post partum

  • Mes conseils pour pour une bonne alimentation pour prévenir l’anxiété post partum
  • Remplacer soda et café par une quantité suffisante d’eau et tisane. La camomille est recommandée en cas d’anxiété.
  • Sucre blanc, farine blanche, sont des produits issus de l’industrie agroalimentaire et son pro-inflammatoire. A éviter…
  • Les fast-food sont absolument à proscrire.
  • Il est important de manger suffisamment pour ne pas « craquer » sur la première friandise que l’on trouve sous prétexte que notre corps manque d’énergie, dans ces moments-là il vous demandera toujours plus de sucre rapide pour reprendre de l’énergie.

Pour des conseils adaptés et sur mesure, n’hésitez pas à me contacter et à réserver votre consultation en ligne.

Articles Associés

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest